Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
leblogdekafatika.over-blog.com

Album photo inoubliable

Le réalisateur de Dead Man et Ghost dog dissèque le quotidien d’un Américain moyen sur une semaine. C’est alors un jour sans fin qui commence (...) Paterson n’est ni une tranche de vie drôlatique ni une lecture poétique d’un quotidien a priori monotone. Paterson n’est qu’un collage d’images et de saynètes qui eussent tout aussi bien alimenté un court métrage ou un album photo."

Il a rappelé les défis d’ordre sécuritaire et les menaces internes et externes qui nécessitent de gros efforts pour y venir à bout. Il a également mis l'accent sur la responsabilité des médias dans la lutte contre le terrorisme et plaidé pour une stratégie médiatique en matière de lutte contre ce fléau Ill a reconnu que la tâche est rude, que les points de vue des médias et les institutions sécuritaire et militaire sont loin de concorder, mais que la volonté de s'entendre est tout aussi évidente, d'autant plus que les ateliers de travail et les séminaires ont permis de trouver d'accorder les positions des deux parties.

Mais le roman-biographie ne s’arrête pas au départ de Karen de l’Afrique ; au contraire, il retrace ensuite les années suivantes, sa nouvelle vie d’écrivain de contes, ses nouvelles rencontres, jusqu’à sa mort. Le tout est raconté par un personnage, Clara, chargée de veiller sur la postérité de ses écrits, qui à mon sens n’apporte pas grand-chose au récit. Mais l’essentiel est ailleurs, dans le portrait d’une femme libre, volontaire, et que l’on n’arrive pas à imaginer heureuse.

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :